La Charente et son histoire
Les Iles et les stations balnéaires
L'intérieur des terres
Gastronomie

LA CHARENTE ET SON HISTOIRE

Département de création récente : 1789, il n'a pris son nom définitif qu'en 1941 pour s'appeler désormais Charente maritime.


Pour autant, cette région a été occupée depuis le paléolithique.
Au XVI° siècle, la région est le théatre de nombreuses guerres de religion.
Le XVII° siècle sera marqué par le fameux "siège de la rochelle" par Richelieu

 

Avec la révolution naisent des espoirs, mais la région est de nouveau le théatre de combats féroces lors de l'insurrection vendéenne.

 

Le XIX° siècle apporte une période de prospérité qui s'effondrera avec l'épidémie de phylloxera.

 

La seconde guerre mondiale apportera de nouveau son lot de destructions, à ROYAN en particulier,totalement rasé en 1945, quelques mois avant l'armistice.

niort r
la roche sur yon r
rochefort r
saintes r

LES ILES ET LES STATIONS BALNEAIRES

La Rochelle

place de la chaineFondée au X° siècle, La Rochelle devient un port important dès le XII° siècle. Sa révolte contre Louis XIII lui vaut un siège mémorable au terme duquel la ville doit se rendre et perd tous ses privilèges. Elle devra sa renaissance au commerce avec les Antilles au XVII° siècle, puis après une période d'aassoupissement pendant la Révolution et l'Empire, à la création, en 1890 du port en eaux profondes de La palice.
Aujourd'hui, La Rochelle est une ville résolument tournée vers l'avenir.
Admirer et visiter les tours qui sont en quelque sorte l'emblème de La Rochelle : La tour Saint Nicolas, la tour de la Chaîne, la tour de la Lanterne et la tour Saint Barthélemy.

L'Ile de Ré

Ile de reParadis de la bicyclette, un climat particulièrement doux et ensoleillé..
Comment imaginer plus belle destination ?

Sans oublier les balades dans les bois et les séances de thalasso...

Les sables d'Olonne

sables d olonneLa ville du Vendée Globe !

L'Ile d'Oléron

ile oleronLe pays de marennes aux huître incomparables !
Territoire exceptionnel où la nature, le patrimoine, les loisirs, la gastronomie sont réunis.

Son climat particulier et ses richesses écologiques font de Marennes-Oléron un lieu au charme intemporel !

L'Ile d'Yeu

ile d yeuL'Ile d'Yeu était déjà habitée il y a 5 000 ans !
Nombreux vestiges préhistoriques, mais aussi de nombreux monuments des XVI° et XVII° siècle vous feront plonger au coeur de l'histoire de France.

Côtes rocheuses et paysages dunaires sont à découvrir à pied ou à vélo pour des séjours inoubliables.

Royan

royanC'est au 19ème siècle avec l'essor des « Bains de mer » que Royan connut son essor touristique et économique.

La ville devient alors une des principales stations balnéaires de la côte atlantique où affluent le « Tout Paris », artistes, écrivains etc..

Saint Gilles Croix de Vie

st gilles croix de vieD'abord occupé par les Romains lors de la conquête de la Gaulle par Jules César.

Mais on ne trouve le nom de Saint Gilles qu’au XIIIe siècle.
Au cours des siècles suivants, l'activité commerciale (sel et blé) se développera de manière importante, mais ce n'est qu'en 1836 qu'un pont reliant les deux rives de "La Vie" permettra une intensification des rapports entre les communes situées de part et d'autre du fleuve pour aboutir à la création en 1967 de la commune de 
Saint Gilles Croix de Vie.

niort r
la roche sur yon r
rochefort r
saintes r

L'INTERIEUR DES TERRES

Rochefort

rochefortC'est à Louis XIV que Rochefort doit son essor.
C'est en effet à Rochefort que Louis XIV choisit pour construire un arsenal aux fins de créer une marine digne de son règne et de la France ! Mais un tirant d'eau insuffisant pour les cuirassés du XX° siècle en amorcera le déclin.
Aujourd'hui, la ville des "Demoiselles" connait une activité culturelle importante mais aussi une activité commerciale soutenue grâce au port de commerce (3° port plus grand exportateur de bois en France)

Niort

niortOn retrouve les premières traces d'habitation sur l'emplacement de Niort dès le 1° siècle après J.C au quartier BESSAC. Fin du XII°, début du XIII°, construction de la forteresse par Henri II Plantagenet.
La ville s'est développée progressivemet pour devenir au XX° siècle, la "ville des mutuelles".
Les principaux monuments à visiter sont, le donjon, bien sûr, mais ausi les halles consruites en 1869, de style "Baltard", l'ancien hôtel de ville de Niort, place du Pilori, l'église Notre dame (XIV°, XV et XVI° siècles, les églises Saint André et Saint Florent, ainsi que le fort Foucault et bien d'autres monuments encore.
Mais NIORT n'est pas qu'une ville au patrimoine historique intéressant.

C'est aussi une ville de rencontres et de créations, et la porte sur le marais Poitevin appelé aussi "la venise verte". Aménagée sur le tracé de l’ancien chemin de halage le long de la Sèvre, la Coulée verte permet de se balader, à pied ou à vélo, au cœur de la Venise verte.
Autour de la ville, une boucle de 53 km, formée par d'anciens chemins ruraux, traverse des paysages de plaine, de bocage et de marais.

Saintes

la rochecourbonPréfecture du département des Charentes en 1790, elle a été supplantée par La Rochelle en 1810.
Centre tertiaire dynamique, Saintes est aussi, grâce à un important patrimoine gallo-romain et médiéval, une ville très fréquentée au niveau touristique.
Saintes est, en outre, dotée de plusieurs musées, d'un théâtre, de cinémas, de nombreux festivals et d'un centre européen de recherche et de pratique musicales implanté au cœur de l'Abbaye des Dames.

La Roche sur Yon - Cité Napoléonienne

place napoleonCréée sur decret de Napoléon le 25 mai 1804 qui transfère le cheflieu de la Vendée de Fontenay-le-Comte à La Roche-sur-Yon, la ville est concue par l'ingénieur François CORNIER sous forme pentagonale, ceinturée de boulevards, et qui pourra accueillir entre 12 à 15 000 habitants.
La construction de l'hôtel de ville, décidée après le passage de Napoléon en 1808, sera achevée en 1813.
De nombreux bâtiments témoignent de l'architecture napoléonienne.

Challans

challans"Selon la légende, le canard de Challans serait né vers 1650 du croisement de canards sauvages avec des canards apportés par les Hollandais venus remodeler le marais breton vendéen, à moins que cela ne soit par des marins espagnols échoués sur la côte".(Extrait du site http://www.challans.fr)
Ce canard a acquis ses lettres de noblesse à La Tour d'argent avec le fameux "canard au sang" de Claude Terrail .

Challans est "la" capitale du canard !.

 

niort r
la roche sur yon r
rochefort r
saintes r

GASTRONOMIE EN CHARENTE

Huîtres de Marennes Oléron - Une histoire unique

speciale claire"L’histoire des Huîtres Marennes Oléron débute à l’époque Romaine. Les grandes familles de l’empire les faisaient venir à grands frais pour leurs banquets.
La récupération d’anciens marais salants devenus obsolètes au milieu du XIXème siècle marque le début de l’histoire moderne des Huîtres Marennes Oléron.
Si la plate est l’huître originale du Bassin, elle subit en 1922 une épizootie qui anéantit quasiment l’espèce.
L’huître portugaise s’acclimatant bien localement prend sa place et devient l’huître du Bassin de Marennes Oléron.
En 1967 une seconde épizootie se déclare, qui anéantit pratiquement l’espèce. Une nouvelle variété appelée « la japonaise » s’implante sur l’estuaire de la Gironde et dans les Claires du Bassin de Marennes Oléron où, depuis, elle prospère pour le plus grand plaisir de tous."

Extrait du site consacré aux huitres de Marennes Oléron et qu'il est fortement conseillé aux amateurs de lire avec gourmandise en cliquant Ici

Le Cognac

cognac"C'est au début du VXII° siècle qu'apparaît, dans la région, la double distillation qui va permettre au produit de voyager sous forme d'eau-de-vie inaltérable, bien plus concentrée que le vin.
La signature d’un traité de commerce entre la France et l’Angleterre le 23 janvier 1860, sous l’impulsion de Napoléon III, permet au Cognac de connaître une ascension ulgurante, qui atteint son apogée en 1879.
Le Cognac est exporté à plus de 90% Historiquement produit d’exportation, le Cognac est encore expédié vers les pays étrangers pour plus de 90%.
Produit de luxe par excellence, le Cognac est aujourd’hui expédié vers près de 160 pays.
De l’Extrême-Orient au continent américain en passant par l’Europe, il est synonyme d’une eau-de-vie de très grande qualité, symbole de la France et de son « Art de Vivre »."
Extrait du site consacré au Cognac et qu'il est fortement conseillé aux amateurs de lire avec gourmandise et délectation en cliquant Ici

Le Pineau des Charentes

pineau des charentesSi l'origine du Pineau des Charentes n'est pas établie avec précision, il est toutefois une légende où l'on conte que le Pineau des Charentes est non seulement le fruit de la vigne mais aussi celui du hasard.
En 1589, alors qu'Henri IV accédait au trône de France, un vigneron charentais, au cours des vendanges, versa par mégarde du moût de raisin dans une barrique qui contenait de l'eau-de-vie de Cognac.
Il remisa alors ce fût dans le chai du domaine. Quelques années plus tard, lors d'une récolte abondante, la précieuse barrique lui devint nécessaire. Il eut alors la surprise d'y découvrir un merveilleux breuvage, limpide et ensoleillé comme la terre des Charentes.

Le Pineau des Charentes était né."
Extrait du site consacré au Pineau des Charentes et qu'il est fortement conseillé aux amateurs de lire avec gourmandise et délectation en cliquant Ici

Les mojettes

mojettes"Spécialité culinaire de Vendée, elle se déguste traditionnellement avec le jambon vendéen, ou encore bien chaude sur une tartine grillée frottée à l'ail et bien beurrée (grilée de mogette). Dans les Charentes, où elle est cuisinée différemment, elle se consomme avec des couennes et une salade de pissenlit à l'huile de noix.La « mojhette de Pont-l'Abbé-d'Arnoult », ou « rognon de Pont-l’Abbé-d’Arnoult », se cultive dans la vallée de l’Arnoult, en Charente-Maritime.
Tous les ans, se tient à Saint-Sulpice-d'Arnoult la grande fête de la mojhette, où quelque 50 tonnes de haricots sont négociées.
La mojette de Vendée a obtenu le 9 octobre 2010 le label européen IGP, qui garantit une protection de la dénomination "Mogette de Vendée" sur tout le territoire de l'Union Européenne1.Dans la cuisine angevine, elle accompagne la fouée."
 (Extrait Wikipedia)

Site consacré aux Mojettes de Vendée : Cliquer ici

Les cagouilles (escargots)

cagouilles"Les Charentais appellent cagouille ce que l’on nomme habituellement escargot, lui préférant ce terme affectueux. Le petit Gris, tel qu’on le trouve dans notre région, se bonifierait, dit-on, au contact de la terre imprégnée de Cognac. Un produit d’élevage.
La Charente-Maritime est le plus gros producteur d’escargots sur le plan national.
Le gastéropode se reproduit après une période d’hibernation, puis les œufs sont élevés en parcs.
Le Petit Gris devient adulte en 6 mois, alors que dans la nature, il n’atteint ce stade qu’au bout de 12 à 18 mois. Il mesure alors 2 à 3 centimètres pour un poids de 8 à 12 grammes."

Extrait d'un artiicle du site http://www.en-charente-maritime.com relatif aux cagouilles. Pour les amateurs et autres gastronomes,il est fortement conseillé aux amateurs de lire avec gourmandise et délectation en cliquant Ici

La pomme de terre de l'Ile de Re

pommes de terre ile de re"La pomme de terre de l’île de Ré bénéficie d’une AOP car son terroir est choisi pour donner les meilleurs résultats. Aussi, les maraîchers rétais garantissent une palette de saveurs riches et typiques de l’île de Ré. On lui trouve des goûts de légumes printaniers, de beurre, de fruits secs, des notes sucrées et parfois légèrement salées, des odeurs de pain chaud, des textures fermes ou fondantes selon la variété...
Mais c’est surtout son fondant et sa finesse qui lui apportent ce remarquable raffinement."

Extrait du site consacré à la pomme de terre de l'île de Ré et qu'il est fortement conseillé aux amateurs de lire avec gourmandise et délectation en cliquant Ici

Le safran

safran re"Ce sont les Romains qui auraient, les premiers, importés la culture du safran en France pendant la conquête de la Gaule, pour pouvoir avoir avec eux LA précieuse épice révélatrice de la position sociale.
Les nobles romains utilisaient le safran dans les rituels religieux, comme colorant et pour embaumer l'atmosphère des thermes qui leurs étaient destinés.
Avec le déclin de l'empire romain, la culture du safran va commencer à perdre de son importance pour finalement disparaître une première fois au cours du Vème siècle (environ vers 470).
On ne va plus cultiver de safran en Europe pendant plus d'un siècle. La fleur mystérieuse du Crocus Sativus regagnera ensuite l'Espagne et la France dans les malles des Maures, notamment en Poitou-Charente lorsqu'ils ont été arrêtés à Poitiers par Charles Martel en 732.
Les Maures ont apporté avec eux une connaissance du safran différente de celle des romains.
En effet, pour eux le safran était avant tout une plante aromatique et médicinale.
Depuis cette époque, le safran n'a cessé d'être cultivé en Poitou-Charente de façon plus ou moins importante."

Extrait du site consacré au Safran et qu'il est fortement conseillé aux amateurs de lire avec gourmandise et délectation en cliquant Ici

niort r
la roche sur yon r
rochefort r
saintes r